• Metz Mag de mai 2014

    Metz Mag de mars et avril 2014

    Metz Mag de juin et Metz Métropole le mag' de mai et juin 2014

    Metz Mag de mai 2014

    --> Télécharger le magazine <--

    On prend 70 % des mêmes et on recommence.

    Les 44 pages sont toujours aussi luxueuses et creuses.

    Seules 3 pages m'ont intéressé. J'en ajoute une 4e, qui présente une photo sidérante !

     

    Edito

    Connaissant Dominique Gros depuis 6 ans, nous savons qu'il faut inverser ses affirmations (*), telle que :

    "Metz la généreuse, attentive à chacun ; Metz l’ambitieuse, qui attire et innove, et Metz la vertueuse, reconnue pour sa gestion saine".

    Metz attentive à l'idéologie du parti socialiste, mais certainement pas attentive à chacun. Même le personnel municipal est méprisé par une majorité d'élus hautains, prétentieux. Dominique Gros s'est précipité pour mettre en oeuvre les réformes du sinistre Peillon, au détriment des familles. Il a anticipé les coups tordus de Taubira contre la civilisation en permettant à la gay pride de défiler triomphalement dans les rues piétonnes de Metz, et en permettant la célébration à la mairie des pacs "branchés" entre homos. Il a mis en place un joujou coûteux qui a ruiné beaucoup de commerçants, qui a fait perdre un temps fou à la population, qui a fait régresser le service, qui a tronçonné le centre historique ; il a voulu bâtir son oeuvre idéologique de métisser, de ruiner l'oeuvre du créateur et de la civilisation. Dominique Gros s'est conduit comme un barbare, il a renié son héritage.

    Metz n'attire pas les entreprises, ni la population qui décroît ; la campagne de communication "je m'installe à Metz" a été contre-productive, l'image de Metz s'est dégradée, on a mis en avant Metz ringarde, Metz triste, Metz qu'il faut éviter. C'est ce qui se passe. Dominique Gros aime tellement Metz qu'il l'étouffe dans son étreinte. Les familles ont encore la chance de pouvoir trouver du travail au Luxembourg voisin, le fameux "paradis fiscal" dénoncé par les socialistes et l'UMP. Dominique Gros nous prépare un enfer fiscal par ses investissements démesurés, par la dette, les dépenses folles. ça ne pourra attirer ni les entreprises, ni la population. Dominique Gros n'est pas un entrepreneur, il vit sur le dos des entrepreneurs. Metz n'est pas du tout reconnue pour une saine gestion, Dominique Gros est spécialiste de la découpe d'articles bien choisis dans la presse intéressée, pour tenter de démontrer ce qu'il est incapable de réaliser dans les faits.

    (*) Sa psychologie, je pense, le pousse à vouloir exorciser les bonnes intuitions qu'il a naturellement (par des traces imprimées dans sa jeunesse) et qu'il noircit par son idéologie mortifère.

     

    Page 22

    Le maire remet ça :

    "Oui, Metz est reconnue comme étant une ville bien gérée, nous sommes cités ça fait plaisir. Mais les temps sont difficiles."

    Les 5 derniers mots sont un aveu très inquiétant pour l'avenir. Dominique Gros ira toujours chercher des causes extérieures à ses échecs. Mais il sent bien que ça va saigner.

    "Nous allons mettre en place un conseil de veille et de prévention qui permettra de lutter, avec les habitants, contre les incivilités, contre les problèmes de propreté, contre le sentiment d’insécurité et contre l’insécurité elle-même."

    A mon avis, ce conseil est inutile ; comme le proclame Dominique Gros, "Metz est une ville sûre, Metz est une ville propre." (Rappel : nous savons qu'il faut inverser les affirmations de celui qui a été professeur quelques mois).

    Pour ceux qui aiment, ça existe même en vidéo : cliquer ici pour voir la video d'autosatisfaction

    Pris les mains dans le pot de confiture, pour se justifier, il dénonce ses petits camarades : "je dis aux Messins, attention, regardez-bien vos feuilles d’impôts. Ce n’est pas uniquement la ville qui est concernée. Il peut y avoir d’autres acteurs qui augmentent leurs impôts comme vient de le faire tout récemment le conseil général de la Moselle." C'est pas beau, ça !

     

    Page 32

    Marie-Jo Zimmerman est toujours centrée sur "sa seule ambition". Son groupe de bric et de broc a déjà éclaté, ce n'est pas fini. On compte 2 indépendants en mai. A suivre. Patrick Thil, bien que n'ayant pas les idées claires, au moins a des compétences.

    On apprend dans les quelques lignes "Démocratie ?" que les socialistes, leurs alliés, et l'UMP complice, veulent cacher leurs actions néfastes sur la jeunesse en excluant des élus suivant leur étiquette politique, de façon totalement arbitraire, et en totale contradiction avec la neutralité nécessaire au fonctionnement de l'Ecole. Ces politicards sont sectaires, arrogants, méprisants, ils haïssent les réactions saines du peuple contre leurs turpitudes. On peut tout imaginer de ce qui se passe dans les écoles où l'idéologie de ces politicards va être instillée à la jeunesse : incitation à l'homosexualité, théorie du genre, pornographie, idéologie franc-maçonne, dogme de l'appropriation de l'enfant, projet nihiliste de déracinement. Ces manoeuvres diaboliques sont très inquiétantes, on est en plein soviétisme violent, même s'il paraît mou, contre l'Homme. Tout ça veut être caché, cette idéologie sera imposée contre la volonté des parents et de déjà 21 % des électeurs. Ils se cachent pour commettre des actes honteux voire odieux, sinon, pourquoi avoir peur de la pleine lumière ?

    Politiser l'école, qui instruit de moins en moins (sauf les personnes favorisées qui ont des appuis), qui pervertit de plus en plus, voilà le plan des socialistes, de leurs alliés et de leurs complices. Chut, il ne faut pas que ça se sache.

     

    Page 20

    Metz Mag fait la gaffe de publier une photo où on voit deux élues de la majorité jouer avec leur smartphone : bel exemple du sérieux et de l'attention portés au Conseil Municipal ; ne parlons pas des élus qui pensent plus à Twitter qu'à leur travail au Conseil.

    Metz Mag de mai 2014

    Les grands esprits se rencontrent-ils ou bien Vincent Morel suit-il mon blogue ? smile

    Metz Mag de mai 2014

    « Arc-en-ciel du 11 maiGaleries Lafayette clinquantes »

  • Commentaires

    1
    Sébastien
    Lundi 19 Mai 2014 à 11:43

    Bien remonté contre l'ami Gros et je le comprends.


    On a atteint le seuil de sur-saturation.


    Pour continuer dans les joyeusetés socialistes; 3h30 que je n'ai pas encore eu le courage de visionner :
    https://www.youtube.com/watch?v=M36Z1bUj99g&list=UUBKViNpRFkwV0E8aP252hCw


    La ville aurait donc les moyens de filmer des débats en direct mais pas le Conseil Municipal ?
    Et pourquoi pas un CM en direct pour que les citoyens puissent constater à quel point ils se font enfumer par le PS et l'UMP ? 

    2
    Sébastien
    Lundi 19 Mai 2014 à 11:46

    Pour la vidéo, ça commence vers 21min30 avec l'insignifiant scuderi en 1er intervenant.

    3
    Lundi 19 Mai 2014 à 21:52

    Merci Sébastien. J'ai visionné en partie la vidéo. Les comités de quartier existent depuis plus de 5 ans, et la Municipalité ne sait toujours pas comment les faire fonctionner.

    Un "expert" explique autour de la minute 50:00 que les règles du jeu doivent être claires.

    Six minutes après, Thomas Scuderi explique (autour de la minute 56:00) : "les choses ne sont pas figées", "il faut prendre du recul", "les choses ne sont pas arrêtées, on va en débattre".

    Je me retrouve 5 ans en arrière.

    Alors, où sont exposées les règles du jeu, comment les habitants vont-il décider de l'attribution  de l'enveloppe de 1 000 000 euros promise par Dominique Gros ?

    Le reste, c'est du bla-bla.

    4
    Ouly
    Lundi 19 Mai 2014 à 22:15

    Oh non...pitié...pas bla-bla !

    5
    Lundi 19 Mai 2014 à 22:18

    Il a complètement disparu !

    6
    Séverine
    Jeudi 22 Mai 2014 à 21:35

    "Metz Mag", le monde merveilleux des bisounours :-)


     


    J'ajoute une autre photographie à cette analyse :



    Je fais peut-être une fixation sur les téléphones portables, mais je trouve ça déplacer qu'une petite fille se balade avec son téléphone pendant la célébration d'une cérémonie.


    Il n'y a rien d'autre à mettre dans la main d'une enfant ?


    On pourrait lui mettre une bulle au-dessus de la tête "Vivement que ça se finisse, j'ai envie de checker mon twitter et snapchat".


    La petite s'exerce sans doute pour être une bonne conseillère municipale ^^

    7
    Jeudi 22 Mai 2014 à 21:40

    Quelle attention, chère Séverine !

    8
    Samedi 24 Mai 2014 à 11:20
    Autre époque , autres mœurs comme diraient certains.Il est vrai qu'autre fois les enfants portaient les gerbes de fleurs et les cérémonies avaient un sens.

    En ce qui les concerne, ils font ces cérémonies pour la forme mais sans aucun respect de ce qu'elle représentent.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :