• Metz Mag de juin 2015

    Metz Mag de mai 2015

    Le maire aime plus les promoteurs que les berges de Moselle

    Metz Métropole le mag' de mai 2015

    Hôtel de luxe au quartier de l'Amphithéâtre

    3 200 000 000 000 euros : la dette française cachée dont on ne parle pas

    Metz Mag de septembre-octobre 2015

    Dépose-minute sacrifié

    Metz Mag  de juin 2015

    --> Télécharger Metz Mag de juin 2015 <--

    La luxueuse revue continue en format de 44 pages tirées à 74 000 exemplaires, ce qui équivaut à 135 arbres coupés par mois.

    La seule distribution (réalisée par la société C DISTRIBUE à Metz) de la luxueuse revue coûte plus de 100 000 euros par an aux contribuables.

     

    Le maire de Metz, Dominique Gros, vit dans sa bulle comme un autiste coupé du monde, son idéologie est destructrice et dangereuse

    Editorial du maire : "La culture est l’élan vital d’une cité, une digue face aux dérives, face à la confusion des valeurs et à l’exclusion, tous ces poisons qui cherchent à se répandre dans notre société."

    page 6 : ce tartuffe supprime les aides à certaines écoles maternelles et vient pleurer sur la confusion des valeurs. Il s'en prend systématiquement aux familles :

    augmentation du prix de la restauration scolaire, de façon très hypocrite : "un tarif tenant mieux compte des ressources des familles" ; Hacène Lekadir, adjoint au maire, parle page 33 de "tarifs plus justes" (chez les socialistes, "l'amusement" - vicié -, le superflu est gratuit, l'indispensable voit ses prix augmenter) ;

    obéissance servile au gouvernement pour modifier les rythmes scolaires, imposer le périscolaire à partir de 15 heures 45, puis augmentation des tarifs du périscolaire (pardon, il s'agit de "tarifs plus justes") ;

    page 7 : "À Metz, où environ 20 % des ménages vivent sous le seuil de pauvreté, c’est-à- dire avec moins de 980 euros par mois, la précarité génère comme partout ailleurs une autre difficulté majeure : l’isolement. Si vous n’avez pas de logement, vous ne recevez personne. Si vous n’avez pas de quoi manger, vous ne recevez personne. Si vous êtes souffrant, vous ne re- cevez personne."

    "Près de 17 000 chômeurs de catégorie A (n’ayant exercé aucune activité au cours du mois précédent) sont enregistrés par les agences Pôle Emploi de Metz et de Montigny-lès-Metz" ;

    le maire Dominique Gros croit que sa coûteuse culture bobo nourrit, abrite les pauvres, les chômeurs ; d'une certaine manière, il méprise ces personnes, il ne fait aucun effort pour se mettre à leur place ;

    page 9 : le maire se fait prendre en photo avec la ministre Christiane Taubira qui détruit le mariage, donc la famille, donc les enfants, encore cette confusion des valeurs que le maire déplore pitoyablement !

    page 37 : le maire fait la promotion de spectacles anti-catholiques comme ceux du festival Hop Hop Hop que vous pouvez découvrir en suivant le lien : Festival Hop Hop Hop ; ce n'est pas une "digue face aux dérives", c'est une dérive manifeste ! Le maire fait l'inverse de ce qu'il prône, et il s'étonne de la "confusion des valeurs" dont il est en fait responsable par ses spectacles, par son mépris des faibles, des enfants, des familles.

     

    Le maire de Metz est aussi un gros manipulateur

    page 10 : "les travaux d’aménagement des parcelles de la ZAC de l’Amphithéâtre comprises entre la gare SNCF et la rue aux Arènes débuteront à la mi-juillet. À cet endroit s’achèvera, en 2018, la construction du Centre des congrès qui permettra alors à Metz d’accueillir des congrès d’envergure, voire plusieurs simultanément. La parcelle attenante, située de l’autre côté de la passerelle menant au parvis des Droits de l’Homme depuis le tunnel des arrivées de la gare SNCF, accueillera quant à elle un hôtel ainsi qu’un ensemble de bureaux. Sa construction va entraîner la neutralisation de l’actuel dépose-minute."

    Metz Mag  de juin 2015

    Cet espace réservé aux taxis va disparaître au profit au Palais des Congrès qui va sérieusement aggraver l'endettement déjà colossal suite aux pénalisants travaux du bus au gasoil Mettis.

    Metz Mag  de juin 2015

    Metz Mag  de juin 2015

    Le Dépose Minute comprend 60 places de parking ; ce que la maire appelle "neutralisation", est une suppression pure et simple, au profit d'hôtels et de logements : toujours cet attrait du business sur le dos des habitants (voir Metz Mag précédent par exemple).

    Metz Mag  de juin 2015

    Metz Mag  de juin 2015

    Metz Mag  de juin 2015

    L'espace des taxis, le dépose minute, mais aussi les arrêts des cars vont être supprimés :

    Metz Mag  de juin 2015

    Rappel de la page 36 de Metz Mag de mai, gros mensonge sur le centre Pompidou : "la fréquentation 2014 est en progression par rapport à l’année précédente" C'est FAUX !

    La baisse du nombre de visiteurs est drastique : 800 000 en 2011, 550 000 en 2012, 475 000 en 2013, 335 000 en 2014 ;

    page 11 : "les bons plans du stationnement", pas un mot sur les hausses importantes de tarif, tout est présenté sous un angle biaisé, le maire se moque de nous.

     

    Pour s'extraire de l'idéologie dangereuse et du mensonge, lire pages 32 et 33 l'expression des groupes politiques.

    « L'écologie vue par les socialistesOndes messines »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :