• Metz Mag de février 2014

    Unesco : la France retient Metz

    Prestigieuse place Royale

    Sentiers de Devant-Les-Ponts

    UMP et PS : pourris ou pas ?

    Agression de policiers rue du Coëtlosquet

    Un mois de manipulation

    Fausses promesses (quand on sait si bien mentir)

    Metz Mag de janvier 2014

    Ce luxueux magazine comprend 44 pages mensuelles aux frais des contribuables.

    La photo de couverture est belle : elle représente Metz vue du ciel. Dommage que seul le "noyau ancien" soit visible, "l'extension du début du XXe siècle" est soigneusement cachée, c'est celle qui a été le plus défigurée par la saignée du Mettis.

     Pages 6 et 7 : c'est drôle comme, quand il s'agit de patrimoine, ce qui est "royal et impérial" se vend bien. Il est vrai que nous avons une magnifique place saint Louis à Metz, royal, non ? C'est étrange que l'instruction dispensée par l'Education Nationale passe sous silence ou considère comme négligeables ces périodes de rayonnement de la France ; celle-ci ne semble émerger de la tyrannie ou de l'arriération qu'à partir des prétendues Lumières et de la pourtant meurtrière Révolution.

    La conclusion des 2 pages est révélatrice : "Metz touche du doigt la chance et l’opportunité unique d’obtenir une reconnaissance internationale prestigieuse."

    Voilà comment on vend du rêve aux électeurs, qui ne sont pas dupes.

    L'architecte Joseph Abram, conseiller de la ville de Metz, est cité : "Cette étape est décisive. Elle apporte la certitude que notre dossier cheminera jusqu’au bout, c’est-à-dire qu’il sera présenté à l’Unesco." Peut-on savoir quand ?

     

    Page 11, j'ai trouvé intéressant cet article sur l'association des Croqueurs de Pommes de Lorraine qui préserve les espèces d'arbres fruitiers. Beaucoup ont disparu, l'Homme apprenti-sorcier ne saura jamais les créer à nouveau. Ce qui est perdu l'est à tout jamais. Bravo au Président, Michel Jacquemin, et à tous les membres de cette association.

     

    Pages 20 à 25, le travail des associations de bénévoles est mis en avant pour enjoliver la création d'un nouveau machin gouvernemental promu par une ministre et Brigitte Ayrault, la première dame de Matignon. Ce machin s'appelle Monalisa et prétend lutter contre l'isolement des seniors en faisant signer une charte, comme si l'engagement des associations n'était pas suffisant à leur efficacité. Les socialistes inventent une structure coûteuse et inefficace, une superstructure manipulatrice qui va encapsuler les associations.  

    Le lancement de ce machin a eu lieu le 27 janvier 2014, ce qui permet au rédacteur propagandiste d'écrire : « MONALISA est une innovation humaine et sociale qui fait ses preuves." Organiser une conférence, c'est "faire ses preuves" en faveur des seniors ?

     

    Titre de la page 26 : «98% DES TOURISTES SATISFAITS DE LEUR SÉJOUR »

    Titre de la page 28 : LA DÉLINQUANCE EN BAISSE

    Edito : quelques lignes sur une demi-page blanche : (...) "La période électorale commence. (...) Afin de garantir la neutralité du magazine, l’éditorial sera suspendu et reprendra en avril prochain." Le Maire de Metz

    On nous prend pour des imbéciles !

    D'abord parce que la neutralité est proclamée sans être effective : score de République bananière, puis répétitions sur la baisse de la délinquance qui est maintenant négative, tellement elle a baissé ;-)

    Ensuite parce que la manière de manipuler l'information est bien visible en comparant les présentations pages 26 et 28 : les chiffres sur l'évolution du nombre de visiteurs sont cachés à la population, on préfère un sondage dont les résultats sont dithyrambiques, mais qui ne veut rien dire ; j'aimerais bien par exemple connaître l'évolution de la taxe de séjour payée en fonction des nuits d'hôtel. On procède de façon inverse sur la délinquance, en allant chercher des chiffres contestables de "faits de délinquance constatés", et là, pas de sondage de la population. Eh bien, le sondage se fera lors des prochaines élections : que ceux qui trouvent que la délinquance baisse votent pour celui qui le proclame à répétition !

    « Unesco : la France retient MetzQui arrêtera (la chute de) Marie-Jo Zimmermann ? »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    messine
    Mercredi 26 Février 2014 à 08:42

    Ce matin est paru le classement de l'Express:


    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/test1_1324172.html


    Il vaut ce qu'il vaut, mais ce n'est quand même pas glorieux... Le Mettis (dernière place pour les transports et le développement durable) et la nuit blanche (19ème place pour la culture) ne trouvent pas grâce aux yeux de ces expetrs....

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mercredi 26 Février 2014 à 18:35
    Merci, chère messine. Je ne comprends pas "les experts" qui encensent Dominique Gros pour sa prétendue bonne gestion : qu'est-ce que ça doit être ailleurs ! Je pense qu'il bénéficie des résultats de son prédécesseur, Jean-Marie Rausch, et de son habileté à transférer dette et impôts vers la Communauté de Communes. Et puis, quand on connaît un peu le sujet du Mettis, "bonne gestion" n'est pas ce qui vient à l'esprit, mais plutôt un endettement phénoménal qu'on va payer, la destruction de la ville, les travaux qui ont plombé le petit commerce, la circulation chaotique liée au Mettis, l'inauguration à grands frais en présence du premier ministre en personne qui ferait mieux de travailler.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :