• Metz Mag d'octobre 2014

    Metz Mag de septembre 2014

    Muse, le nouveau centre commercial de Metz

    Metz Mag et Metz Métropole le mag' de novembre 2014

    Dépenses de communication et de chantiers

    Cuisine gratuite à la Manufacture des tabacs

    Taxes foncières 2016

    Taxe d'habitation 2016

    Metz Mag d'octobre 2014

     --> Télécharger Metz Mag d'octobre 2014 <--

    Cette luxueuse revue de 44 pages est éditée à 74 000 exemplaires, aux frais des contribuables.

    Il n'y a que 2 pages à lire : "l'expression des groupes politiques" pages 32 et 33.

    Quelques affirmations de la revue :

    Editorial : "situation financière « confortable », cela reflète bel et bien la réalité d’une gestion rigoureuse, soucieuse du citoyen, respectueuse du contribuable. (...) Metz investit au service de ses habitants, de tous les âges et de tous les quartiers, au service des entreprises et au service de l’emploi. Cette politique audacieuse dont nous avons encore pu mesurer les fruits fin septembre en inaugurant la BAM nous oblige à une maîtrise rigoureuse de nos dépenses de fonctionnement : j’y veille scrupuleusement. (...) notre souci constant de soutenir les entrepreneurs, artisans comme vous tous de la maison Metz.

    Plus Dominique Gros insiste, plus c'est inquiétant. Les finances de Metz et de Metz Métropole sont-elles si bonnes que ça ? Regardez vos impôts augmenter.

    Page 7 : "Metz bénéficie d’une situation financière confortable" (...) Le rapport est consultable sur metz.fr/comptes2014

    Ce ne sont plus le Point, l'Express, Challenges et autres magazines qui sont cités.

    Page 8 : "en s’installant à Metz il y a aujourd’hui onze ans, « alors que deux autres postes m’étaient proposés, à Sacramento et à Chicago. » À moyen terme, ces performances se répercuteront sur le terrain de l’emploi, et c’est entre autres la raison pour laquelle le maire de Metz a tenu à distinguer l’enseignant-chercheur, le directeur de Georgia-Tech et le vice-président de l’institut Lafayette"

    Cela revient à "compter les oeufs dans le cul de la poule".

    Page 9 : "plus de 100 000 personnes ont profité de leur week-end des 20 et 21 septembre pour visiter la ville et ses trésors. Rouverte depuis l’été après avoir été restaurée, la porte des Allemands a joué les vedettes"

    Il se dit que les visiteurs sont aussi intéressés par la beauté à bas coût de l'installation du bus diesel.

    Page 10 : "le nombre d’élèves scolarisés à Metz est en augmentation. En attendant le recensement de l’Inspection académique, six ouvertures de classes"

    "Le début de l’année 2014 est marqué par des résultats probants sur les chiffres par quartier. Ainsi Borny enregistre une baisse de 19,5 % de la délinquance."

    "12 tours opérateurs venus des plus grandes métropoles chinoises ont découvert la ville. À proximité de Trèves, ville natale de Karl Marx qui attire chaque année des milliers de Chinois, Metz possède de bonnes raisons de courtiser un marché de plusieurs millions de visiteurs potentiels pour la France, où ils ont coutume de ne pas regarder à la dépense..."

    ... comme les socialistes et l'UDI de Metz et de Metz Métropole !

    Page 17 : "La MJC Metz-Sud, dit-il, réaffirme aujourd’hui sa place d’acteur de cohésion sociale et se définit comme architecte des libertés et du vivre ensemble."

    Jargon socialiste.

    Pages 23 à 25 sur le futur centre déficitaire des congrès : "Dans le sillage de METTIS, la ville a pris soin de se reconstruire sur elle-même. (...) ériger le centre des congrès, moteur de développement économique et vecteur d’une reconquête d’image déjà amorcée (...) Nous sommes une métropole, il nous faut une stratégie de métropole, donc apporter à Metz des fonctions métropolitaines. (...) Nous nous situons aussi dans une niche de marché, celle de rassemblements rémunérateurs, permettant un plus grand rayonnement sur la ville. Le lien entre le nombre de congressistes et l’ampleur des retombées est mécanique. (...) Une cinquantaine d’équivalents temps plein seront nécessaires au fonctionnement du centre des congrès (...) investissement total d’environ 60 000 000 euros. (...) GL Events a évalué les retombées dans une fourchette comprise entre 176 et 252 euros par jour et par participant, soit une estimation totale comprise entre 11,5 et 16,5 millions d’euros par an. (...) Le nombre de nuitées hôtelières est estimé à 28 800 par an.

    Demain, on rase gratis. En ce qui concerne le coût et les prévisions de recettes, se référer à l'exemple du bus diesel Mettis qu'on n'a pas fini de payer.

    Page 27 sur Muse, le centre qui va mettre à genoux le centre-ville : "40 000 mètres carrés de surfaces commerciales, sur deux étages, qui constituent le socle sur lequel se construisent les immeubles. En-dessous, un parking de 900 places. Ensuite, 10 000 mètres carrés de bureaux, (...) 10 000 mètres carrés de logements sociaux. (...) 1 500 personnes y résideront, 2 000 à 2 500 y travailleront."

    La folie des grandeurs de la mairie. Il y a de quoi être inquiet.

    Pages 28 et 29 : "Desvallières : 300 logements ; Résidence Sainte-Croix : 147 logements ; Diagonale Bon-Secours : une mairie de quartier, 350 logements et des bureaux ; Le Sansonnet : 380 logements ; Coteaux de la Seille : 120 logements sont construits, à l’horizon 2030, près de 4000 personnes pourraient y habiter, dans un cadre de vie exceptionnel ; Manufacture des Tabacs : 112 logements sociaux, des bureaux et 70 logements étudiants."

    C'est du business immobilier socialiste. Les 120 logements construits des coteaux de la Seille ont déjà du mal à se vendre, comment imaginer 4000 personnes ?

    Page 30 : "la gratuité temporaire des parkings" du boulevard de Trêves.

    Rien n'est gratuit bien longtemps, il faut payer bus diesel, palais des congrès et autres joujoux.

    Page 31 : présentation de PSA, premier employeur privé de Metz, 1 700 salariés spécialisés dans la fabrication de boîtes de vitesse.

    Enfin du concret. Est-ce que les socialistes aiment la famille Peugeot ? Comme Aurélie Filippetti aime la famille Wendel ?

    « Petit traité de la joieMarathon Metz Mirabelle 2014 »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Sébastien
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 22:59

    C'est triste à dire, mais il est réellement difficile de tirer du positif de toute cette propagande quand on vit à Metz.


    Seul Bémol, si la porte des Alllemands est effectivement une restauration moyennement réussie, elle n'est pas utilisée à la hauteur de son potentiel. C'est à dire dans sa dimension historique et non pas comme ils le font en tant qu'énième structure "culturelle". Surtout quand o,n connaît leur conception de la culture.


    La porte a déjà subit des restaurations dans son histoire, et au début du xxème elle hébergeait un musée du Pays Messin avec costumes traditionnels, culture local et populaire et même une guillotine (inventée par le messin Antoine Louis). Et tout ce trésor (comme beaucoup d'autres) dort dans les caves de la Cour d'Or.


     


    Quand aux finances, que le maire en profite tant qu'il peut. Il commence déjà son nouveau mandat avec des comptes dans le rouge : http://www.collectivites-locales.gouv.fr/

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :