• Caméras de surveillance

    Sentiment d'impunité

    Metz Mag (socialiste) de février 2013

    Dans le bus, pas de place pour l'incivilité !

    Square Gustave Kahn

    Caméras aux entrées de Metz

    Nouveau campement illégal

    Grand Orient à Queuleu

    Saignée sous surveillance

    Campus du Saulcy

    Affreuses caméras sur monuments

    Caméra de surveillance rue du Coëtlosquet

    Caméras de surveillance

    Lors du Conseil Municipal du jeudi 25 avril 2013 , il a été question du réseau de vidéosurveillance.

    "La Ville de Metz a travaillé étroitement avec Metz Métropole pour que la mise en service de Mettis s’accompagne d’un dispositif de vidéosurveillance adapté à ce nouveau mode de transport et ses usages.

    Mettis va considérablement augmenter le nombre de voyageurs par an, en passant de 17 à 34 millions.

    Les différents lieux de passage vont nécessiter, à l’image des aéroports et des gares, l’installation de caméras pour gérer ces nouveaux flux de population.

    • 70 caméras pour les stations Mettis
    • 10 caméras par rame Mettis
    • Les 3 parkings relais surveillés
    • 20 caméras pour la circulation de Mettis
    • 9 caméras pour 3 lieux de passages majeurs (place de la République, place Général de Gaulle, boulevards de Provence et d’Alsace)
    • 9 caméras pour le Centre-Ville"

    --> en savoir plus <--

     

    Hacène Lekadir, adjoint au maire, PS, a rappelé adroitement que Nicolas Sarkozy, UMP, a diminué le nombre de policiers en France, ramenant ainsi l'opposition municipale à ses responsabilités.

     

    Thierry Jean a été ridiculisé quand lui ont été rappelées par Emmanuel Lebeau ses prises de position grandiloquentes

    en 2005 (cité par Emmanuel Lebeau) : "Pour des raisons éthiques et philosophiques qui me sont personnelles, je ne peux pas voter la mise en place des caméras de surveillance" ;

    puis lors du Conseil Municipal du 29 novembre 2007, au point 23 – Déport d'images de la vidéosurveillance vers les services de sécurité de l'Etat :

    "Nous savions la Ville coupable d'atteinte à la vie privée et aux libertés publiques, nous avons maintenant un receleur, l'Etat.

    C'est donc une convention organisant le recel d'une violation de nos droits fondamentaux qui est soumise à notre assemblée.

    Alors il se trouve, enfin j'imagine, j'imagine que le Rapporteur va nous dire que cette disposition, il l'a déjà dit, ne doit pas gêner les gens qui n'ont rien à se reprocher.

    Alors moi, sachez quand même que j'aide des gens qui ont quelque chose à se reprocher, ce sont les gens qui n'ont pas de papiers.

    Les gens qui n'ont pas de papiers et qui, désormais, seront filmés, et on pourra retrouver l'image de leur circulation dans la cité, à la Préfecture.

    Et figurez-vous que je n'ai, pour ces gens-là, mais aussi parce que je n'ai absolument aucune confiance dans les services de l'Etat qui travaillent pour le compte du Ministre HORTEFEUX, et complice éminent de Nicolas SARKOZY.

    Et comme je n'ai aucune confiance dans ce système, je voterai évidemment contre cette motion."

     

    Dans notre société barbare où le commerce incline à la jouissance, où les valeurs sont renversées, où la famille est attaquée, il ne faut pas s'étonner de la multiplication des caméras, mais cela ne résoudra pas le problème, car il n'y en aura jamais assez pour tout surveiller.

    La solution passe par la famille, l'éducation, la morale, tout ce que les bobos considèrent comme rétrograde, conservateur, pétainiste, catho, facho.

    On n'est pas sorti de l'auberge.

    En attendant, la société se déshumanise de jour en jour, malgré le conditionnement voulant nous faire croire que tout va bien, que la société progresse, grâce aux lumières du Grand Orient.

    Nous étions au bord du gouffre, et nous avons fait un grand pas en avant !

    « Accueil Valls à la gare de NancyBiennale Ambroise Thomas »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Ouly
    Samedi 27 Avril 2013 à 19:53

    La ville de Nice fut pionnière en ce domaine.

    On a presenté ça aux habitants comme LA solution contre la délinquance.

    Le système s'est rapidement métamorphosé en instrument de représsion avec les PV établis par vidéo, les flics n'ont plus à se déplacer pour racketter les automobilstes en mauvais stationnement car il n'y en a pas de bons.

    Mais la délinquance quant à elle a poursuivi sa progression confirmant les constatations déjà effectuées en Grande-Bretagne : la vidéosurveillance ne sert strictement à rien sur ce plan.

    A noter que chez nos amis brittaniques la vidéo est également largement utilisée pour la repression automobile.

     

    Et puis, après les ronds-points, il fallait bien trouver autre chose pour générer des enveloppes, mais là je suis mauvaise langue. Ça vous étonne ?

    2
    PhilippePhilippe Profil de PhilippePhilippe
    Samedi 27 Avril 2013 à 20:13

    Je suis d'accord avec vous Ouly, la répression est facile contre le gentil citoyen, les caméras vont faciliter la persécution de ceux qui "peuvent" payer et envers qui la loi est implacable.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :