• Les enfants gâtés

    Défilé des fêtes de la Mirabelle

    Défilé des fêtes de la Mirabelle

    Défilé des fêtes de la Mirabelle

    Défilé des fêtes de la Mirabelle

    Défilé des fêtes de la Mirabelle

    Défilé des fêtes de la Mirabelle

    Défilé des fêtes de la Mirabelle

    Défilé des fêtes de la Mirabelle

    Quelques photos d'artistes : blancs sur échasses, Africains, style carnaval de Rio - le char de tête avec un Rasta et un pétard de 20-25 cm dans la main - ;

    quelques photos de chars (ou leur personnel) : arabe, africain ;

    pour les autres on a eu droit principalement à l’Afrique, et Wallis et Futuna (un bout de France), Brésil, Espagne, les Bigophones de Metz, Nan bara de Borny, Famille lorraine de Metz Borny avec un char mi-tête de girafe, mi-tête d'éléphant avec une hutte au milieu... et l'orchestre sur le char de la Reine était yiddish, il était précédé par le groupe folklorique de Lorraine, habillé en Français, style années 40 ;

    les filles en bleu : font partie d'un groupe 300 personnes de la délégation de Karmiel (Israël).

    Merci à Sébastien pour ce reportage !

    Défilé des fêtes de la Mirabelle


    votre commentaire
  • Ici c'est Metz

     

    C'est historique !

    Metz-Lyon : 2 - 1


    votre commentaire
  • Marché des saveurs

    Un marin de la frégate Guépratte, dont la ville est marraine depuis 2004, est reçu à l'hôtel de ville par Hacène Lekadir, Adjoint au maire. Vive la Marine !


    votre commentaire
  • Hommage à Jean Moulin

    Enfer à la Chope

    --> télécharger le communiqué de presse de l'inauguration <--

    Toi sous moi

    Les enfants du charbon

    5 fonctionnaires d'université diffusent à tous les étudiants

    Il s'agit d'une commande publique, donc payée par nos impôts.

    Pour l'inauguration, un livret de 20 pages grand format (A3) a été offert. La ministre Filippetti s'est déplacée, avec tout son gratin.

    Tout ça nous a coûté très cher.

    "La maîtrise d'ouvrage par la Ville de l'opération : "œuvre Jean Moulin". Le coût total de l'opération s'élève à 336 000 euros. La Ville finance la totalité de l'opération mais elle doit percevoir 316 000 euros de l'Etat, de la Région et des mécènes. Le coût net sera donc de 20 000 euros mais il est nécessaire d'inscrire le coût total de l'opération en recettes et en dépenses." (Conseil Municipal de Metz le 3 juillet 2014)

    Les Français peuvent bien se serrer la ceinture.

    Dans le livret, ainsi que le dossier de presse en lien au début de cet article, est reproduit un entretien entre Judith Elisabeth Weiss et l'auteur de la traverse, Stephan Balkenhol, qui déclare :

    "Comme d’autres pays, la France traverse (sic) actuellement une crise culturelle, économique et politique. Le Front National a recueilli près de 30 % des votes lors des dernières élections européennes, et si la présidentielle avait lieu aujourd’hui, le vote risquerait d’être sensiblement le même ! C’est un peu comme si en Allemagne, la chancelière était issue des rangs d’un parti populiste tel que l’AfD ou Die Republikaner. Ce qui m’importe le plus, c’est que le monument ne se contente pas de symboliser l’Histoire, mais qu’il rappelle que l’Histoire nous concerne tous, à chaque instant."

    Voilà Balkenhol, fils d'un soldat de la Wehrmacht, venir faire la leçon aux mauvais Français. C'est un comble. Filippetti jubile, elle prend les Français pour des cons, et pousse Balkenhol, payé par eux, à en faire de même.

    Certains "mécènes" soutiennent l'oeuvre, ces mécènes bénéficient de commandes publiques qui les obligent ou bien sont carrément à la botte (Région Lorraine, UEM, Metz Métropole, La Poste). C'est amusant de voir à quel point Wendel peut continuer à se prostituer malgré les goujateries de la Filippetti.

    Chère traverse anti-FN

    Où l'artiste Balkenhol a-t-il vu que Jean Moulin aurait été atteint de strabisme et de lèpre ?


    5 commentaires
  • La facture vous le rendra !

    Canalsat sur les publicités du bus Mettis

    Décapitation au couteau

    Trois jours de deuil national

    5 fonctionnaires d'université diffusent à tous les étudiants

    Quelle horreur cette affiche !

     

     

     

     

     Vivez la rentrée sans prise de têteVivez la rentrée sans prise de tête

    Pyjama Zara évoquant les camps de concentration nazis,

    ou publicité du Conseil régional de Lorraine (à Metz) que ne renieraient pas les djihadistes,

    décidément les communicants ne font pas dans la dentelle.

    Un petit Tweet :

    Vivez la rentrée sans prise de tête

     

     

     

     

    entraîne des réactions courroucées et délirantes :

    Vivez la rentrée sans prise de tête

    Réaction de Pascale, auteur du Tweet :

    "Si être d’”extrême-droite”, c’est s’intéresser à ce qui se passe ailleurs dans le monde et ressentir de la compassion pour ceux qui subissent un sort aussi horrible, eh bien, je suis fière d’en être ! En fait, je crois que cela renvoie gauchistes et médias à leur égoïsme et à leur absence d’empathie, et ils préfèrent retourner le problème en accusant l’”extrême-droite” d’intolérance ou de je ne sais quoi d’autre… "

     

    Qui sont les extrémistes ? Pascale, Zara, le Conseil régional de Lorraine, l'Est Républicain, le Républicain Lorrain, les nazis, les djihadistes, l'extrême droite ? Rayez les mentions fausses.

     

    Bilan des courses : Zara a retiré son pyjama, le Conseil régional de Lorraine trouve sa pub très bien et ne bouge pas d'un pouce.


    votre commentaire
  • Outre-Seille

     

    Cour de Burtaigne


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • http://lahorde.samizdat.net

    Deux poids, deux mesures

    Sur les murs de Metz

    Horda

     

    "samizdat: [Russian, literally "self publishing"] n. The process of disseminating documentation via underground channels. Originally referred to photocopy duplication and distribution of banned books in the former Soviet Union." 

    Le nom du site fait donc référence à la dissémination clandestine de documents, ça ma fait penser au Ku Klux Klan, on se dissimule le visage pour commettre des crimes.

    "Horde (source : Mediadico) Sens 1 : Troupe de Tartares réunis et de même race, qui, n'ayant pas d'habitation fixe, mènent une vie vagabonde (...) Sens 2 : Par extension, peuplade errante, troupe nombreuse d'hommes en société mais sans établissement fixe. Sens 3 : Troupe d'hommes indisciplinés et livrés à toute sorte de désordres. Une horde de brigands. Une horde d'aventuriers."

    Le nom du site, la horde - samizdat, est donc explicite.

     

    "Interdit aux racistes !"

    Ces gens incitent à la haine et à la violence envers toutes les personnes qu'ils décrètent "racistes".

    De telles organisations, milices, devraient être dissoutes par un Etat de droit digne de ce nom.


    votre commentaire
  • Sur les panneaux et gouttières de Metz :

     1er album de Missine et Tripstoic

    Cold Gravity - Running With The Stars

    Zihand, Lionel Laplace, graphisme, illustration pour l'épicerie fine de Paris

    Page facebook de Zihand, artiste

    Lionel Laplace - Art direction & graphic design

    Lui, il est manifestement dérangé, mais il produit des sons et des images ; je ne sais pas s'il y en a qui aiment ?

    Netlabel - Nohmad

    nan bara

    La direction du Sud

    Spécialistes en éducation, mais combien de parents voudraient leur confier leurs enfants ?

    "ABCD de l’égalité, objet de haine des franges réactionnaires de la société."

    Tous se démènent, certains ont du talent

    Illuminaçons - Lorem Ipsum Dolor Sit Amet

    Wikipedia : "he original passage began: Neque porro quisquam est qui dolorem ipsum quia dolor sit amet consectetur adipisci velit (translation: "Neither is there anyone who loves, pursues or desires pain itself because it is pain")."

    Tous se démènent, certains ont du talent

    Organ skateboards, fabrication française et artisanale, à Metz, par Maxime Coeur

    Reportage de France 3

    Rencontre avec Maxime Coeur

    Tous se démènent, certains ont du talent

    ça, je ne sais pas ?

    Tous se démènent, certains ont du talent

    NPA

    "Gaza, plutôt mourir que revenir à la situation antérieure : Le meilleur service à rendre aux Palestiniens est donc de faire preuve d’au moins autant de détermination et d’obstination qu’eux en faisant payer le prix des souffrances qui leur sont infligées à l’État d’Israël et à tous ceux qui le soutiennent, entre autres et notamment le gouvernement Hollande-Valls. Trêve durable ou pas, la lutte devra se poursuivre afin d’éviter qu’Israël ne se sente libre, à l’avenir, de bombarder, d’emprisonner, d’expulser, de tuer et de coloniser. Qu’il s’agisse de leurs droits nationaux ou de leurs droits les plus élémentaires, les droits des Palestiniens ne sont pas négociables et ne peuvent être sacrifiés sur l’autel des intérêts de l’État d’Israël et de ses alliés occidentaux et arabes. En d’autres termes, et comme le répètent depuis des décennies les Palestiniens et tous ceux qui sont authentiquement solidaires de leur cause : sans justice, il n’y aura pas de paix."

    Syrie : "La plupart des soldats sont des fils de travailleurs, qui ont été, et sont toujours, des victimes du régime lui-même. Parmi eux, certains ont été appelés pour le service militaire ou comme réservistes et n’ont pas répondu à l’appel, mais auront été arrêtés aux barrages de l’armée et enrôlés comme réservistes. D’autres qui ont des difficultés économiques ou des enfants en bas âge et une épouse ou encore une famille qui compte sur eux, survivent avec le minimum vital. Ils ne seront pas nécessairement en mesure de faire défection et de rejoindre les forces de la révolution populaire, dont la taille décline et qui sont exposées aux attaques de la contre révolution, qu’il s’agisse du régime ou des forces fascistes et réactionnaires de l’EIIL. C’est une réalité que nous ne pouvons pas feindre d’ignorer. Celui qui ne regarde que d’un œil ne verra jamais la réalité."

    "En Irak, l’armée de l’État islamique (EI) se livre depuis plusieurs semaines à des massacres contre les Chiites arabes, les Chiites turkmènes, les Assyro-chaldéens, les Yazidis, les Shabaks et les Sunnites refusant de leur faire allégeance. (...) Les grandes puissances USA et européennes qui ont mis l'Irak à feu et à sang portent une lourde responsabilité."


    votre commentaire
  • Gabegie socialiste, destruction des ressources

     

    Découverte : les pavés soumis à l'usure de la circulation deviennent très glissants, alors on fait passer la grenailleuse qui rend leur surface moins lisse.

    Tout ça nous coûte très cher, il faut aussi refaire les joints, voire le pavage complet, après quelques mois.

     Le socialisme nous ruine

    Le socialisme nous ruine

    Le socialisme nous ruine

    Le socialisme nous ruine

    Le socialisme nous ruine


    votre commentaire
  • Avocats ou médecin ?


    votre commentaire
  • Portail de la Vierge

    Portail de la Vierge, mais pas que

    Portail de la Vierge, mais pas que

    Portail de la Vierge, mais pas que

    Portail de la Vierge, mais pas que


    votre commentaire
  • 1854

     

    Je suis intrigué par les inscriptions dans le blason :

    1854


    votre commentaire
  • Rebecca show

    Manifestation de gauche homo bi trans

    Swag, l'Endroit, les transformistes et la mousse

    Swag, l'Endroit, les transformistes et la mousse

    Swag, l'Endroit, les transformistes et la mousse

    C'est beau, c'est propre, c'est classe arf


    votre commentaire
  • Les Profanes

    Hommage du Maire de Metz à la sainte Vierge

    Procession du 15 août vers Notre-Dame de Metz

    Bonne fête Marie !

    Le plus célèbre procès de tous les temps

    Fête de l'Assomption à Metz

    Hommage public à la sainte Vierge

    Hommage public à la sainte Vierge

    Hommage public à la sainte Vierge

    Au cours de la guerre 1914-1918 les Messins ont fait le voeu d’élever une colonne à la sainte Vierge si la ville sortait indemne du conflit. La statue en bronze réalisée par Jacques Martin a été inaugurée le 15 août 1924, en présence de Mgr Pelt et plusieurs autres évêques. Depuis cette date a lieu chaque année une manifestation publique en reconnaissance à la sainte Vierge.

    Malgré l'interdiction des Allemands qui occupaient la ville, les Messins, patriotes, se sont réunis nombreux devant la sainte Vierge le 15 août 1940.

    L'hommage est rendu depuis 1924, malgré les dangers.

    Les autorités civiles et militaires assistent à la messe pontificale puis se rendent en procession au pied de la statue où sont déposées des gerbes.

    Cette manifestation gêne le jeune Vincent Morel et Couleurs gaies (LGBT).

    C'est un comble que Vincent Morel trouve que des élus n'ont pas leur place au pied de Notre-Dame de Metz alors qu'il trouve normal que les élus fassent la promotion de l'homosexualité en défilant en tête de la gay pride dans le centre piétonnier de Metz, au milieu des familles et des enfants.

    De façon partisane, pour mettre un peu de beurre dans ses épinards, la presse locale se fait l'écho de cette agitation déplacée d'une poignée de partisans LGBT lors des cérémonies traditionnelles de l'Assomption, sans laisser la parole au Maire qui pourrait expliquer le sens de sa démarche, plutôt que de se laisser caricaturer comme un "socialiste vieille France". 


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires