• Vous avez votre mot à dire

    On remet ça !

    Cérémonie de citoyenneté pour les jeunes à la Mairie

    Interview du Luxemburger Wort

    Cuisine gratuite à la Manufacture des tabacs

    Ma démocratie

    Le numéro 2 de ce journal est paru en janvier 2012.

    On y apprend dès la page 2 que plus de 17 000 euros ont été allouées à des associations qui sont dites "agir en faveur de la citoyenneté", dont Couleurs Gaies et La ligue des Droits de l'Homme, qui sont des associations politiques.

    Ma démocratieMa démocratie

    Je ne vois pas pourquoi nos impôts financent ces associations ?

    Est-ce agir en faveur de la citoyenneté que d'inciter au communautarisme homo ou au droit de vote des étrangers ?

    Propagande pour le droit de vote des étrangers

     

    En page 4 est présenté le Comité de Quartier du centre-ville. 

    Il faut savoir que le Comité de Quartier n'a pas réellement participé, mais a essentiellement été informé.

    Andrée présente une demande lors des ateliers urbains : ouverture de la piscine du square du Luxembourg pendant tout l'été.

    Quelle est la réponse à cette demande ?

    Andrée explique ensuite que des informations ont été données sur l'ancienne manufacture des tabacs. Mais le Comité n'a participé en rien à ce projet.

    Quand il est dit que les membres du Comité de Quartier ont pu s'exprimer sur les travaux de la place Mazelle, c'est trompeur car on les a laissé s'exprimer sur un projet qui était déjà bouclé. Drôle de façon de faire participer les habitants.

    Il n'est question que du "flop" de groupe de travail sur la propreté, mais ce n'était pas mieux pour les autres groupes de travail.

    Et ce serait intéressant de connaître les conclusions du Comité de quartier sur la signalétique !

    Informations sur les lieux touristiques

    La seule réalisation mise en avant est le

    Metz'tival

    dont le Comité de Quartier n'a fait que donner le nom.

    Il était question d'une fête à l'occasion de l'inauguration de la place de la République, en faisant converger des personnes qui auraient arboré une couleur par quartier de Metz, pour "mettre en avant leurs savoir-faire".

    Il n'y a rien eu de tout ça. 

    Cette manifestation a été portée par l'association Familles de France dont est Président le membre du Comité de Quartier qui a vendu le projet.

    SOS Racisme, satellite du parti socialiste (PS) a pu venir faire sa propagande, ainsi que les associations communautaristes habituelles.

     

    En page 6, la deuxième question à Jean-Luc est particulièrement déplacée : "Le fait de s'emparer de la question des pistes cyclables dans le quartier du Sablon était-il pour autant collégial ?"

    Certains membres du Comité se seraient "emparés" de cette question !

    Cette formulation démontre un manque d'ouverture pour les questions légitimes des habitants, un manque de respect pour ces personnes.

    La collégialité n'a rien à voir avec la légitimité du sujet. Faut-il que les habitants se regroupent pour poser des questions ?

    Et en plus, Jean-Luc admet lui-même en fin d'interview que des pistes sont dangereuses.


    votre commentaire
  • Quatuor avec piano

    Maison de Théodore Gouvy

    Brahms et Rachmaninov, grande salle de l'Arsenal, avec Frédéric d'Oria-Nicolas et Alexander Kobrin :

    Concert à deux pianos

    Concert à deux pianos

    Concert à deux pianos


    votre commentaire
  • 200 pages de bilan en quelques lignes

    Solutions locales pour un désordre global

    Bardé de certitudes

    Les coteaux de la Seille

    Muse, le nouveau centre commercial de Metz

    Agenda 21

    Mondialisation à Metz

    Ecoquartier des coteaux de la Seille

    Lettre à tous les Messins

    Vélomet'

    Plan climat de Metz

    --> télécharger Metz Magazine de février 2012 <--

    Plan climat de Metz

    Une brochure de 12 pages (aux frais du contribuable) intitulée "plan climat de Metz" est encartée dans Metz magazine de février 2012 et complète l'article "objectif terre" en pages 16 et 17.

    Tout ça pour nous vendre l'Agence Locale de l'Energie et du Climat, l'ALEC du pays messin, nouveau machin qui emploie à plein temps une directrice et un conseiller, utilise des bureaux au cloître des Récollets, et dispose d'un

    --> site internet. <--

    L'ALEC du pays messin "constitue l’outil majeur d’information proche des citoyens, neutre, gratuit et objectif".

    Gratuit ? Drôle de conception de l'utilisation de l'argent public ! Car ce sont encore nos impôts qui financent ce machin.

    J'ai lu avec attention la brochure de 12 pages : elle est creuse.

    Selon Dominique Gros, l'objectif est de réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre sur le territoire de Metz d'ici 2020.

    Mais on ne sait pas de quel chiffre on part ? Il est question d'un inventaire, ou bilan carbone, réalisé en 2010 : où est-il publié ?

    On ne nous parle plus des "pluies acides" ou du "trou dans la couche d'ozone" ; ces sujets, dont on nous rabattait les oreilles à une époque, sont-ils passés de mode ? Aujourd'hui, le nouveau thème : "gaz à effet de serre", tout bêtement le CO2 qu'on produit en respirant ou en faisant du feu.

    Dominique Gros explique que le plan comporte une vingtaine d'actions. Pourquoi ce chiffre imprécis alors que le bilan du maire fait état d'exactement 238 actions et 139 priorités ? Ces à peu près 20 actions ne sont pas décrites, il est question dans la suite de la brochure uniquement de priorités et d'objectifs.

    Si je résume tout le blabla, on nous dit qu'il faut mieux isoler les constructions et revenir au feu de bois pour se chauffer, qu'il est préférable d'utiliser le bus ou le vélo plutôt que la voiture pour se déplacer. Rien de transcendant donc.

    Bien entendu, on nous explique que le nouveau bus Mettis diminue les gaz à effet de serre, mais rien n'est démontré.

    J'aimerais connaître le bilan carbone de Metz plage et de la Nuit blanche, au moins ce serait concret.

    De même pour le bilan carbone des travaux Mettis, on peut nous dire ?

    Et le bilan carbone des pavés chinois, on peut savoir ?

    Page 5 de la brochure est évoqué le "développement d'un écoquartier sur les coteaux de la Seille". Tel que je le vois, c'est un quartier de maisons avec des toits en herbe et des jardins. On nous dit que ces maisons sont bien isolées. Combien coûte une maison bien isolée avec toit en herbe et jardin sur les coteaux de la Seille ? Qui va payer ?

    NB. Le centre commercial Muse est aussi prévu avec des toits en herbe, sur les dessins en tout cas. Même page, il est question de la fameuse centrale de production d'énergie à biomasse par UEM à Metz-Chambière. Mais on ne nous explique rien. Quel va être l'impact sur le coût de l'électricité produite par UEM ? En quoi cette chaudière au bois va réduire les gaz à effet de serre ? Je suis tout à fait favorable au chauffage au bois, mais je ne comprends rien à l'argumentation qui est donnée.

    ça sent l'arnaque, soyons méfiants !

    Seule l'ALEC est bien concrète, et on se garde bien de nous donner son budget annuel.


    votre commentaire
  • Tezel food : chicken & kebab

    Tezel food


    votre commentaire
  • Ce 3ème printemps sera en réalité "l'hiver des citoyens", le printemps débutant le 21 mars.

    Publicité Decaux

    2ème Printemps des citoyens

    Ateliers du Printemps des citoyens

    Printemps des citoyens

    Bilan du maire de Metz

    Ma démocratie

    Encouragement aux tags sur les murs

    On est gavé !

    Decaux XXL

    Lettre à tous les Messins

     

    Marie-Jo Zimmermann, Conseiller Municipal d'opposition :

    "La propagande savamment orchestrée par le Maire de Metz et son entourage depuis l’avertissement donné par les messins lors des dernières élections cantonales a de quoi inquiéter les citoyens que nous sommes."

    Gros finalement élu avec le soutien de l'UMP

    Gros avec nos impôts

    Metz Mag (socialiste) de février 2013

    On remet ça !

    On remet ça !

    On remet ça !

    On remet ça !

     

    On remet ça !

    On remet ça !

    On remet ça !

    On remet ça !

    On remet ça !

    On remet ça !

    On remet ça !

    On remet ça !

    On remet ça !

    On remet ça !

    On remet ça !

    On remet ça !


    votre commentaire
  • Allo Mairie

    Mur d'eau place de la République

    Encore un de cassé

    Latte de bois enfoncée :

    Nouvelles doléances

    Margelle démontée :

    Nouvelles doléances

    Absence de poubelles :

    Nouvelles doléances


    votre commentaire
  • C'est rebouché !

    Doléance : ranger le cône

    Mais il reste un cône de signalisation...

    Doléance traitée


    votre commentaire
  • Plan climat de Metz

    La Halle de l'Amphithéâtre

    Inspirer la vie

    Galeries Lafayette clinquantes

    Metz Mag d'octobre 2014

    Waves Actisud

    Pompidou encaqué

    Muse, le nouveau centre commercial de Metz

    "En 2014, en face du Centre Pompidou-Metz, ouvrira Muse."

    Le site de Muse

    "Conçu par l’architecte Jean-Paul Viguier, ce lieu ouvert au meilleur de la mode, du design (*) et du fooding (**), s’adresse aux publics messin, lorrain, luxembourgeois et allemand."

    (*) Ce qui consiste à concevoir des dispositifs destinés à des usagers grâce à un travail sur les formes.

    (**) Alimentation, en se défaisant des conventions traditionnelles de la cuisine pour donner la possibilité aux chefs de s'émanciper plus librement.

    "Sa créativité architecturale sera un formidable écrin pour accueillir les 90 boutiques, 10 moyennes surfaces et 10 restaurants attendus."

    La boutique qui a inspiré Jean-Paul Vigier est une boutique de jeux, pour faire mumuse, avec sa Muse. Les bobos aimeront.


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • 200 pages de bilan en quelques lignes

    Rien ne l'arrêtera. 

    Dominique Gros le 20 février 2012 : "Cet investissement, contrairement à d'autres, n'induira pas de frais de fonctionnement puisque nous louons le stade au FC Metz. Nous aurions tort de ne pas profiter de ces financements extérieurs, d'autant que nous disposons des marges de manoeuvre nécessaires".

    45 000 000 euros : c'est ce qui est prévu pour reconstruire la tribune sud du stade Saint-Symphorien et couvrir le reste des gradins.

    "Nous disposons des marges de manoeuvre nécessaires."


    votre commentaire
  • Foire de Carnaval

    Foire de Carnaval

    Foire de Carnaval


    votre commentaire
  • Allo Mairie

    Doléance traitée


    votre commentaire
  • Publicité Decaux

    Métissage à gogo

    Travaux Mettis vers l'ancienne gare

    Bougeons autrement

    198 800 000 euros

    Encorbellement près du Moyen-Pont

    "Je n'ai jamais eu de compte en Suisse"

    Lettre à tous les Messins

    Metz Mag de janvier 2014

     

    Bill Clinton le 26 janvier 1998, à propos de Mademoiselle Lewinsky.

    "Il n'y a eu aucun acte d'agression" : Dominique Strauss-Kahn au sujet de Tristane Banon.

    "Je n'ai pas eu de rapports sexuels avec cette femme"

    Promesse de Dominique Gros : "Nous maintiendrons un taux d'imposition stable tant à Metz qu'au niveau de l'agglomération".

    Dominique Gros candidat en mars 2008

    Dominique Gros : "Enfin, il me semble qu’aujourd’hui encore, un très grand nombre de Messins sont convaincus que le futur METTIS est financé par leurs impôts. Or, je tiens à le redire, il est intégralement supporté par un impôt spécial payé par les entreprises et par le prix du titre de transport." Dominique Gros

    200 pages de bilan en quelques lignes

    Comme mis en évidence dans cet article, le maire de Metz voit ses propos contredits au sein du même document (son bilan) puisqu'il est dit plus loin à propos du Mettis que "la municipalité investit pour le long terme".

    Investir = placer des capitaux. Si Dominique investit, est-ce que ça signifie que Dominique place les capitaux de Philippe ?

    Non, si Dominique investit, il place les capitaux de Dominique ! Et si Philippe investit, il place les capitaux de Philippe.

    On nous ment et on nous trompe.

    Voir aussi ci-dessous :

    Dans le magazine de Metz Métropole de janvier, seule la partie 2012 du budget Mettis est évoquée avec 95 000 000 euros de dépenses, et des subventions de 32 900 000 euros.

    Il n'est expliqué nulle part d'où viennent les subventions.

    En réalité, le coût annoncé (à ce jour) des deux lignes de bus Mettis est de 170 600 000 euros ("hors place de la gare, travaux directs de la ville de Metz"), dont 77 000 000 euros de subventions (c'est à dire les impôts).

    Et qui paie les subventions ?

    13 000 000 euros : la ville de Metz ("je tiens à le redire"...) ;

    12 500 000 euros : le Conseil Général de Moselle (qui n'est pas encore assez endetté) ;

    14 600 000 euros : la Région Lorraine (qui n'est pas encore assez endettée) ;

    28 000 000 euros : l'Etat (qui n'est pas encore assez endetté).

    Take the bus

    Take the bus

    Take the bus


    5 commentaires
  • Novembre du conformisme et de la censure gay

    Couleurs Guets vise la députation

    Marche des lesbiennes, gays, bi, trans

    Ateliers du Printemps des Citoyens

    Novembre de l'égalité

    Homo festivus

    Encouragement aux tags sur les murs

    Perte du sens de l'orientation

    Interview du député UMP (menacé d'exclusion par l'UMP) Christian Vanneste

    Les propos de Christian Vanneste sont, en réalité, tout à fait conformes à la vérité historique

    Serge Klarsfeld, président de l'Association des fils et filles de déportés juifs de France, a assuré mercredi 15 février 2012 qu'il n'y avait pas eu, à sa connaissance, "d'homosexuel déporté de France" vers l'Allemagne pendant l'Occupation. "Parmi les déportés, il y avait des homosexuels mais ils ont été déportés comme juifs, résistants ou droits communs", a ajouté M. Klarsfeld.

    Propos homophobes : Christian Vanneste blanchi en cassation

    Interview de Serge Klarsfeld, président de l'association des fils et filles de déportés juifs de France

    – De France, il n’y a pas eu de déportation d’homosexuels. Un déporté homosexuel a bien témoigné, mais il est parti d’Alsace, territoire qui se trouvait régi par les lois allemandes. Les lois allemandes n’ont pas été étendues à d’autres pays. Il n’a jamais été question de déporter des homosexuels français. Je n’ai jamais entendu dire que l’on arrêtait des gens parce qu’ils étaient homosexuels. Les personnes homosexuelles qui ont pu être arrêtées en France ne l’ont pas été en raison de leur homosexualité. Il y a certainement eu des homosexuels déportés mais pour d’autres raisons. Cela pouvait être pour non-respect du couvre-feu ou pour fait de résistance ou tout simplement des condamnés de droit commun.

    - Voyez-vous là une instrumentalisation du drame concentrationnaire ?

    - Les homosexuels ont été victimes des nazis en Allemagne, peut-être imaginent-ils que cela correspondait aux prémices de ce qui les attendait ailleurs. Ainsi ils élargissent la déportation des homosexuels alors qu’elle n’a touché que le Reich. Pour ma part, je n’ai jamais vu un document faisant état de la déportation d’homosexuels en France. S’ils disent que la déportation d’ho- mosexuels a eu lieu ailleurs que dans le Reich et notamment en France, soit ils se trompent de bonne foi, soit ils trompent de mauvaise foi. On ne peut absolument pas comparer ce type de déportation avec la déportation des Juifs. La question qui est intéressante, c’est de savoir comment et pourquoi en Allemagne, alors que des nazis étaient homosexuels, on arrêtait des homosexuels.

    - Vous soutenez donc Christian Vanneste lorsqu’il affirme qu’en « Allemagne, il y a eu une répression des homosexuels et la déportation qui a conduit à peu près à 30.000 déportés. Et il n’y en a pas eu ailleurs (...) Il n’y a pas eu de déportation homosexuelle en France » ?

    - Oui absolument parce que c’est la vérité. Ceux qui soutiennent qu’il y a eu une déportation diront qu’il y en a eu deux ou trois mais en Alsace ! Or, l’Alsace était considérée comme allemande à l’époque !

    - Vous paraît-il justifié de demander l’exclusion de Christian Vanneste de l’UMP pour ces propos ?

    - Demander son exclusion de l’UMP pour ce motif me paraît tout à fait ridicule car ce qu’il a dit n’est pas inexact ! C’est la vérité qui m’intéresse et je dirais cela à tous les médias, qu’ils soient de gauche ou de droite.

    La croisade homo dans les rues piétonnes de Metz, dite "marche des fiertés", est prévue le 2 juin 2012 : départ de la place saint Louis (qui a lancé la 8ème croisade), montée en procession à la cathédrale.

    Saint Louis remplacé par des steacks hachés (2 avril 2011)

    Couleurs Gaies sollicite actuellement les élus, jusqu'au 31 mars 2012,  en leur proposant d'adhérer au Collectif des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres pour soutenir les 4 revendications suivantes :

     

    • le droit au "mariage républicain" pour tous les couples ;

     

    • le droit à l'adoption et à la procréation médicalement assistée pour toute personne et tout couple ayant un "projet parental cohérent" ;

     

    • le droit au changement d'état civil, sur simple demande, pour les "personnes trans-identitaires" ;

     

    • l'interdiction du don de sang aux seules personnes ayant eu une "réelle prise de risque".


    Gay pride prévue à Metz le 2 juin 2012

    DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI le 9 janvier 2012 À L'OCCASION DE LA PRÉSENTATION DES VŒUX DU CORPS DIPLOMATIQUE ACCRÉDITÉ PRÈS LE SAINT-SIÈGE

    Extrait :

    L’éducation est un thème crucial pour toutes les générations, puisque d’elle dépend aussi bien le sain développement de chaque personne que l’avenir de toute la société. C’est pourquoi elle représente une tâche de première importance en un temps difficile et délicat. Outre un objectif clair, comme est celui de conduire les jeunes à une connaissance pleine de la réalité et donc de la vérité, l’éducation a besoin de lieux. Parmi ceux-ci figure en premier la famille, fondée sur le mariage d’un homme avec une femme. Il ne s’agit pas d’une simple convention sociale, mais bien de la cellule fondamentale de toute société. Par conséquent, les politiques qui portent atteinte à la famille menacent la dignité humaine et l’avenir même de l’humanité. Le cadre familial est fondamental dans le parcours éducatif et pour le développement même des individus et des États ; en conséquence il faut des politiques qui le valorisent et qui aident à la cohésion sociale et au dialogue. C’est dans la famille que l’on s’ouvre au monde et à la vie et, comme j’ai eu l’occasion de le rappeler au cours de mon voyage en Croatie, « l’ouverture à la vie est un signe de l’ouverture à l’avenir »[3]. Dans ce contexte de l’ouverture à la vie, j’accueille donc avec satisfaction la récente sentence de la Cour de Justice de l’Union européenne, qui interdit de breveter les processus relatifs aux cellules staminales embryonnaires humaines, comme aussi la Résolution de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, qui condamne la sélection prénatale en fonction du sexe.

    Plus généralement, en regardant surtout le monde occidental, je suis convaincu que s’opposent à l’éducation des jeunes et par conséquent à l’avenir de l’humanité, les mesures législatives qui non seulement permettent, mais parfois même favorisent l’avortement, pour des motifs de convenance ou des raisons médicales discutables.

    Désinformation autour de Benoît XVI et du "mariage" gay ? Je ne crois pas, non...

     

    Ajout le 5 mars 2012 :

    Gay pride prévue à Metz le 2 juin 2012

    ROYAUME-UNI — Le cardinal Keith O’Brien, chef de l’église d’Ecosse, a dénoncé vigoureusement dimanche le projet du gouvernement de légaliser le mariage homosexuel.

    Le projet du gouvernement "représente une subversion grotesque d’un droit humain universellement accepté", souligne le cardinal dans une tribune au Sunday Telegraph. Et de rappeler que l’article 16 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme définit aussi le mariage comme une relation entre hommes et femmes.

    Le Premier ministre David Cameron espère redéfinir le mariage civil, l’ouvrant aux couples de même sexe, pendant son mandat qui court jusqu’en 2015. Il a publiquement évoqué son soutien au mariage homosexuel lors de la dernière conférence du parti conservateur à Manchester l’automne dernier.

    Une consultation doit être lancée par la secrétaire d’Etat Lynne Featherstone le mois prochain auprès du public sur l’introduction du mariage homosexuel en Angleterre et au Pays-de-Galles.

    "Aucun gouvernement n’a l’autorité morale pour démanteler la définition universellement reconnue du mariage", souligne le cardinal, qui est des plus hauts responsables catholiques du Royaume-Uni.

    Le projet "ignore" selon lui le droit de l’enfant à avoir un père et une mère, et aurait à l’avenir d’autres implications graves. "Si le mariage traduit juste l’amour entre adultes, qu’est-ce qui empêcherait trois personnes qui s’aiment de se marier?", lance-t-il.

    Le projet de David Cameron soulève également l’opposition de députés de son propre parti et de membres de l’église anglicane. L’archevêque anglican d’York, John Sentamu, a jugé en janvier que les gouvernements ne disposaient pas de l’autorité morale pour redéfinir une institution comme le mariage.

     

    Ajout le 11 mars 2012 :

    Gay pride prévue à Metz le 2 juin 2012

    97,7 % des Français estiment que la famille est « importante dans la vie ». Alors que le nombre idéal d’enfants souhaité est de 2,52, le nombre d’enfants par femme est de 2,01. Il reste inférieur au seuil de renouvellement des générations (2,1 enfants par femme). Par ailleurs, selon l’INSEE, et contrairement aux idées reçues, les trois quarts (76 %) des enfants mineurs vivent avec leurs deux parents, tandis que 16 % vivent dans une famille monoparentale et 6 % avec un parent et un beau-parent. De la même façon, 77,4 % de couples vivant en France sont mariés. Si le taux de nuptialité diminue, le nombre de mariages est relativement stable depuis 30 ans (250 000 en 2010). Le nombre de divorces prononcés (130 000 en 2009) est stable depuis 2005. Enfin, le nombre de PACS enregistrés ne cesse de progresser (195 000 en 2010).

    L’UNAF affirme que le mariage reste l’acte le plus protecteur pour chacun des membres du couple. Les droits qui y sont associés doivent être conservés. Elle considère que l’extension des droits attachés au PACS, qui est un contrat accordant des facilités de rupture, non judiciaires, sans délai, ni indemnité, et qui concerne à 95 % des couples de sexe différent, est source de confusion avec le mariage.

    Comme pour le concubinage, il permet une liberté de rompre à tout moment, ce qui en fait un mode d’union différent du mariage, et donc avec des droits qui doivent rester logiquement différents. En outre, l’UNAF est attachée au maintien des principes qui réservent le mariage aux couples composés d’un homme et d’une femme, et aux principes fondamentaux de la filiation fondés sur le triptyque « père, mère, enfant ».

    L’UNAF affirme que tout enfant a besoin d’un père et d’une mère, même si les circonstances de la vie (séparations, décès) conduisent à d’autres configurations. C’est pourquoi elle est opposée à l’assistance médicale à la procréation pour des motifs autres que médicaux. C’est aussi la raison pour laquelle elle est défavorable à l’établissement d’un statut juridique de « beau-parent » ou du « tiers », qui conduit à un fractionnement de l’autorité parentale. Elle réaffirme que l’autorité parentale est une conséquence de l’établissement de la filiation, et que la parenté de l’enfant ne peut dépendre de l’évolution de la vie de couple de ses parents.

    Roselyne Bachelot demande un nouvel examen de l'affiliation des familles homoparentales à l'Union des Associations Familiales

    Pour l'UNAF, famille, mariage, filliation ne sont pas négociables


    4 commentaires
  • "Je n'ai pas eu de rapports sexuels avec cette femme"

    45 millions d'euros

    Plan climat de Metz

    Galeries Lafayette

    Lettre à tous les Messins

    200 pages de bilan en quelques lignes

     

    Dépenser plus

    Page 8

    "Enfin, il me semble qu’aujourd’hui encore, un très grand nombre de Messins sont convaincus que le futur METTIS est financé par leurs impôts. Or, je tiens à le redire, il est intégralement supporté par un impôt spécial payé par les entreprises et par le prix du titre de transport." Dominique Gros

    Page 15

    "Ainsi la Municipalité poursuit le développement de ses équipements et investit pour le long terme. Les priorités pour les années à venir sont, notamment :

    • le METTIS (participation de la Ville aux travaux essentiellement réalisés par l’agglomération en faveur des Personnes à Mobilité Réduite)
    • (...)
    • la « Boîte à Musique », salle des musiques actuelles"

    Page 14

    La ville apporte "un soutien important aux associations œuvrant pour assurer le service périscolaire et d’autres animations socio-culturelles dans tous les quartiers" (+ 154 % : 875 974 euros), aux associations culturelles (+ 33 % : 8 008 060 euros), aux associations jeunesse et sport (+ 20 % : 5 156 390 euros).

     

    Ce qui me frappe le plus est la mauvaise foi du Maire qui nous fait croire que le "Mettis" ne coûte rien aux contribuables.

    Gestion dépensière de cigale, paroles de fourmi

    L'art de métisser

    En plus du "Mettis", Dominique Gros a d'autres projets de dépenses, comme la salle des musiques actuelles ou la grande mosquée de Metz.

    Etonnant : je n'ai rien trouvé dans le bilan sur la grande mosquée, alors qu'on sait que la Mairie soutient ce projet depuis plus d'un an.

     

    Intervenir dans tous les domaines de la vie quotidienne

    selon l'idéologie socialiste qui prétend conduire au bonheur, à l'aide d'une administration toujours plus nombreuse, coûteuse, mais démotivée.

    Bardé de certitudes

    Autrement dit, en bon socialiste, Dominique Gros augmente les dépenses pour se permettre d'intervenir à tous les stades de la vie des Messins.

    Au contraire, il faudrait rendre aux Messins leur dignité, en les considérant comme des personnes capables d'organiser leur vie.

    Extrait de la préface de Festivus Festivus de Philippe Muray (décembre 2004) : "L'homme de gauche est le dealer universel de cette humanité en sécession d'humanité : il ne peut subsister que s'il accroît sans relâche sa clientèle de malades, qu'il rencontre le soir au coin des rues du nouveau monde et dont il augmente de manière systématique les doses de protection sociale et de destruction sociétale par lesquelles il s'assure la fidélité à toute épreuve d'une population ainsi refaçonnée à son mirage et convenance, pour ainsi dire recréée, et en tout cas sans guère de points communs avec les humanités précédentes."

     

    Quelques commentaires

    page 18 : une priorité pour 2012 - 2014 est "l'ouverture de l’ensemble des services municipaux le vendredi après-midi pour une présence renforcée du service public au 1er janvier 2012".

    J'ai des doutes sur la capacité du maire à gérer correctement une meilleure organisation tellement il est détesté par le personnel ;

    page 29 : "concrètement pour la période de chauffe 2012-2013, les Messins bénéficieront d’un réseau de chaleur provenant à 60 % d’énergie renouvelable. Ils seront ainsi des consommateurs responsables !" René Darbois

    J'ai la joie d'apprendre que je suis devenu "consommateur responsable" grâce à la centrale à biomasse, mais je ne suis pas très éclairé à la lecture des 200 pages : d'où vient le gain de CO2 ? Que va coûter aux Messins le fait de devenir "consommateurs responsables" ?

    page 35 : je ne lis aucune information sur le coût des opérations "l'Art dans les jardins" et "les jardins éphémères" ?

    page 45 : une priorité pour 2012 - 2014 est la "poursuite de l’installation de nouvelles aires de jeux dans les quartiers (création d’une nouvelle aire de jeux dans les jardins du Grand Séminaire, installation de nouvelles structures pour adolescents au plan d’eau et pour les tout-petits au parc de la Seille...)"

    Il est dommage qu'on ne puisse rien lire sur les emplacements des "nouvelles aires de jeux" déjà installées. J'en ai vu fermer, mais je n'en ai pas vu ouvrir !

    Il est aussi question page 45 du développement de points d'apport volontaire pour les ordures. Mais nous ne savons pas quels sont les avantages et inconvénients de ce système ?

    page 75 : "6 résidences d'artistes ont été mises en place en 2010 pour une période de 3 ans." 

    page 83 : William Schuman annonce le "projet d'une cinquième édition de la ‘Nuit Blanche’ l’année prochaine en poursuivant et en renforçant les résidences d’artistes dans les quartiers, en leur donnant une grande visibilité, avec un contenu exigeant."

    Combien coûtent ces "résidences d'artistes", comment sont elles organisées, quelles sont leurs réalisations concrètes pour les Messins ?

    page 76 : concernant le centre Pompidou, on nous annonce 1 millions de visiteurs en 17 mois, alors qu'on en avait comptabilisé 800 000 en 12 mois, ce qui montre une chute de la fréquentation de 40 % sur les 5 derniers mois. Ce sont encore les impôts qui soutiennent à bout de bras ces oeuvres ;

    page 77 : on n'apprend rien sur le coût de la location du Carrosse de Xavier Veilhan au Centre National des Arts Plastiques ;

    page 14 : les frais de bouche auraient baissé de plus de 50 % entre 2007 et 2009. Cette présentation est ridicule et trompeuse. Par exemple les cérémonies de la fête nationale n'auraient rien coûté en frais de bouche à la Mairie qui les a fait financer par les militaires, en échange de tentes et du personnel de service. Autrement dit, il est toujours facile de présenter un poste de dépense en baisse par des artifices, je doute de la sincérité de cette annonce. Il est vrai que les membres des Comités de quartier n'ont pas bénéficié de frais de bouche, ni le personnel de la Mairie, il semble que ces frais soient réservés à une élite ;

    pages 190 et 191 : l'opposition municipale a droit à 2 pages pour s'exprimer, soit 1 %. Quelle générosité en faveur de la démocratie ! Les avantages de cette pingrerie sont la concision et la clarté de ces 2 pages à lire absolument


    2 commentaires
  • Eclairage disparate


    2 commentaires
  • Restauration inachevée

    Eglise Saint Martin

    Aussi lent que le Mettis

    C'est imcompréhensible, l'échafaudage est de nouveau là !


    votre commentaire
  • Je dédie cet article à Ouly :

    Chapeaux et chocolats

     


    2 commentaires
  • Je suis nomade in Metz

    Passages, théâtre lourdement subventionné !

    Vendredi 17 février à l'Opéra-Théâtre de Metz-Métropole à partir de 19h30 se déroulera, au profit de " NOMADE IN METZ, " une magnifique soirée consacrée à la culture des Gens du Voyage.

    Au programme :

    - dès 19h30 : Cocktail de bienvenue, sur fond de musique d’ambiance manouche.

    - Exposition de costumes traditionnels tziganes d’Europe Centrale et des Balkans

    - Concert de José RHEINHARDT Guitariste et chanteur autodidacte, il a parcouru le monde et les grandes scènes internationales, les plateaux de télévision

    - et de TERNE ROMA Groupe issu du Théâtre tzigane professionnel Romathan (Slovaquie) c'est une histoire de famille avec Marcela, Miro, Jean-Sébastien et Rebecca, chanteurs, danseurs et comédiens.

    Nomade in Metz a pour objet d'aider à faire mieux connaître la culture des Gens du Voyage, des artistes et des personnes issues du milieu du nomadisme de façon à les faire mieux tolérer, accepter et apprécier grâce à leur culture.La présidente Daniela Ivanova et son équipe ont créé en 2010 le festival " Nomade in Metz " qui a été un énorme succès renouvelé en 2011. Le défaut de soutien d'une collectivité ne permettra la poursuite de l'activité de l'association que si la mobilisation massive des membres, sympathisants, et amis vient combler cette défection.

    Entrée : 25€ (Billets en vente dès à présent à l'opéra-théâtre de Metz)

    Action de soutien : un don de 300€ donne droit à quatre billets et à la déductibilité fiscale (66% soit 200€ de réduction d'impôt) ( veuillez adresser votre don à Nomade in Metz 26, rue St Marcel 57000 METZ)

    Nomade in Metz est soutenu par: METZ METROPOLE / LA REGION LORRAINE / OPERA THEATRE DE METZ / CONSEIL GENERAL DE LA MOSELLE LORWEB / EVENT COOK / EMMAUS PELTRE /LA BOITE A COPIES / TCRM / CENTRE MOSELLAN DES DROITS DE L'HOMME LIGUE DES DROITS DE L'HOMME / RADIO FRANCE BLEU /FRANCE 3

    Adhésion à "Nomade in Metz": pour 2012 : veuillez voir le bulletin d'adhésion ci-joint. Nomade in Metz Daniela IVANOVA, présidente, 26 rue St Marcel 57000 METZ


    votre commentaire
  • La Halle de l'Amphithéâtre

    Mal aux yeux

     

    Etrange construction :


    votre commentaire
  • Grands hommes

    L'ombre de Fabert sur l'Office de Tourisme

    L'ombre de Fabert sur l'Office de Tourisme


    votre commentaire
  • Dentelle du bon Dieu

    Anges de la cathédrale

    Qualité et beauté de la construction

    « Devant eux s’étendait un pays à la mesure humaine, vaste sans immensité, façonné et souple, et, près de sa rivière, Metz, toute plate au ras de la plaine, et que spiritualise le vaisseau de sa haute cathédrale. » Maurice Barrès


    votre commentaire
  • Allo Mairie : le lampadaire a disparu !

    C'est rebouché !

    Nouvelles doléances

    Allo, allo !

    Quel avenir pour Bon Secours ?

     

    C'est une bonne initiative. Mais la communication est délirante.

    Est-ce que les appels sont traités sérieusement ?

    Allo Mairie

    Allo Mairie

    Allo Mairie


    14 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires